Portails:
ACTU
Le carnet d’avantages loisirs: plus de 20 offres pour celles et ceux qui laissent leur véhicule à la maison

Le Conseil régional lance un carnet d’avantages en partenariat avec les transporteurs et les acteurs locaux afin d’encourager à utiliser les transports publics et les modes doux lors des déplacements de loisirs. Il est remis gratuitement dans tous les offices du tourisme de la région et peut également être commandé en ligne.

Les habitants du district de Nyon bénéficient d’une nouvelle raison d’utiliser les transports publics ou les vélos en libre-service pour se rendre dans des lieux culturels et sites de loisirs de la région. Le carnet d’avantages loisirs édité par le Conseil régional du district de Nyon propose 23 offres combinées attrayantes, imaginées en collaboration avec les six transporteurs de la région et différents acteurs locaux.

Gratuit, il est d’ores et déjà disponible auprès des offices du tourisme du district et peut être commandé par internet (www.nyonregion-mobilite.ch/carnets).

Les bénéficiaires découvrant la région sans voiture ont ainsi l’occasion de profiter d’entrées offertes ou de rabais dans les musées, théâtres et festivals. Dans chaque cas, il suffit de détacher le coupon correspondant à l’offre sélectionnée et le remettre au guichet de l’établissement en présentant un titre de transport valable. Le carnet contient également des offres de transport, permettant par exemple aux familles d’obtenir une carte Junior ou une carte Enfant accompagné des CFF à moitié prix (CHF 15), ou encore de profiter d’un rabais de 20% sur les croisières CGN.

Le carnet avantages incite par ailleurs son détenteur à fréquenter des lignes de transports publics qu’il n’a pas l’habitude d’emprunter et favorise la découverte de sites de loisirs diversifiés.

Du point de vue des partenaires, il constitue un coup de projecteur sur leur offre culturelle, de divertissement ou touristique. Grâce à la collaboration avec Nyon Région Tourisme, les visiteurs séjournant dans le district ont en outre la possibilité de se procurer le carnet auprès de certains hôteliers et accéder à un panel d’offres dans un unique support.

Le Forum de la mobilité suscitera le débat sur les moyens de transport de la région

Le Conseil régional organise une rencontre des élus du district avec les partenaires de la mobilité, le 15 mars à Prangins. Cette soirée fera le bilan de la réorganisation des lignes de bus opérée depuis 2011. Des tables rondes offriront un espace de discussion sur les enjeux et les perspectives de la mobilité dans la région.

Près de deux ans après le renouvellement des autorités communales, le Conseil régional du district de Nyon souhaite donner aux nouveaux élus l’opportunité de se réapproprier les projets en cours et de proposer de nouvelles idées dans le domaine des moyens de transport. Il organise le 1er Forum de la mobilité régionale afin de faire un point de situation et débattre d’une vision commune pour l’avenir, en tenant compte de l’évolution des tendances.

Cette grande rencontre se tiendra le 15 mars à 17h30 au Centre communal des Morettes de Prangins et fait partie du programme de législature 2016-2021. Elle impliquera les responsables municipaux, députés, délégués du Conseil intercommunal et présidents des délibérants communaux, ainsi que les partenaires de la mobilité que sont les transporteurs, le Canton, les institutions culturelles, touristiques et économiques. Le Forum de la mobilité réaffirmera le rôle de coordinateur du Conseil régional.

La 1ère partie de l’événement fera le bilan du programme de réorganisation des transports publics piloté par le Conseil régional entre 2011 et 2017. La discussion se basera sur des indicateurs quantitatifs (chiffres), mais aussi qualitatifs, abordant les résultats d’une enquête de terrain menée la semaine dernière par le Conseil régional auprès des usagers des transports publics et qui sera dévoilée à cette occasion.

La 2ème partie commencera par un exposé du professeur Yves Delacrétaz de la HEIG-VD sur les perspectives pour la mobilité régionale de demain. Quatre tables rondes approfondiront ensuite des thèmes porteurs d’enjeux pour la région : « Les besoins de déplacements d’aujourd’hui et de demain », « Renforcer et développer les offres de mobilité », « Inciter pour changer les habitudes de mobilité » et enfin « Quelle gouvernance pour la mobilité régionale ? »

Contenu des tables rondes

Table 1, « Les besoins de déplacements d’aujourd’hui et de demain ». Le dynamisme démographique et économique du district génère des besoins en termes de mobilité. Les actions engagées ont permis d’améliorer les transports dans la région mais les attentes restent importantes, tant pour les habitants que pour les partenaires économiques, culturels et touristiques. D’autre part, avec 44% des déplacements qui s’effectuent pour des motifs de loisirs, il s’agit de s’adapter à la diversification des besoins et d’anticiper leur évolution future. L’invitée est : Delphine Schaeffer (Office Manager chez Quotient).

Table 2, « Renforcer et développer les offres multimodales de mobilité ». Les investissements importants pour renforcer et développer les transports publics et les services de mobilité, par exemple le réseau de vélos en libre-service et le Guichet Mobile, présentent de bons résultats. Mais le district reste parmi les plus motorisés du Canton. Consolider et mettre en réseau les offres existantes tout en développant de nouveaux services, plus flexibles et personnalisés : dans quelles voies faut-il investir en priorité pour répondre efficacement à l’évolution des pratiques ? Les intervenants invités sont : Yves Delacrétaz (professeur HEIG-VD) et Bruno Rohner (directeur de Publibike).

Table 3, « Inciter pour changer les habitudes de mobilité ». Nos habitudes de déplacement sont difficiles à modifier. Quels sont les leviers que les collectivités publiques et leurs partenaires peuvent activer pour motiver les changements de comportements et les inscrire dans la durée ? Faciliter l’accès aux activités culturelles, sportives et touristiques de la région par les modes doux et les transports publics stimule l’économie locale et réduit les nuisances de la mobilité. Le Forum cherchera à déterminer comment développer des synergies avec les acteurs régionaux et constituer ensemble des produits attractifs. Les intervenants invités sont : Pierre-Alain Perren (directeur de CarPostal Région Ouest) et Roger Perrin (administrateur du Zoo de la Garenne).

Table 4, « Quelle gouvernance pour la mobilité régionale ? » Les partenariats autour de la mobilité régionale sont-ils à la hauteur de nos ambitions ? A partir de l’exemple de la Conférence régionale des transports Bienne-Seeland du Canton de Berne, le forum abordera les pistes pour renforcer les liens entre communes, entreprises, prestataires de mobilité, Conseil régional et Canton. Sachant la pertinence d’une approche régionale de la mobilité et les besoins de coordination liés, de quelle manière le Conseil régional pourrait-il contribuer à fédérer les partenaires autour d’objectifs communs ? Les intervenants invités sont : Conférence régionale des transports Bienne-Seeland et Direction générale de la mobilité et des routes de l’Etat de Vaud.

Inscriptions au Forum de la mobilité du 15 mars

Le 15 mars prochain, de 17h30 à 20h, le Conseil régional du district de Nyon organise le 1er Forum de la mobilité, à la salle des Morettes à Prangins.

Cet événement vise à présenter le bilan du programme régional de réorganisation des transports publics et débattre des perspectives d'avenir de la mobilité multimodale. 

La participation au Forum est sur invitation. 


Le district de Nyon roule vers l’aménagement d’un réseau cyclable régional

Le Conseil régional publie un rapport d’étude sur le développement de mesures en faveur des vélos, identifiant un objectif de 315 km de réseau cyclable dans le district. Sa politique de mobilité est notamment orientée sur le transfert modal en faveur de la petite reine et des transports publics, dans un territoire actuellement très motorisé.

Le Conseil régional du district de Nyon donne le départ de l’aménagement d’un réseau cyclable régional. Il publie son rapport d’étude, après une phase de consultation auprès des communes, du Canton et des associations, qui a débouché sur quelque 70 remarques. La démarche s’inscrit dans une politique visant à encourager l’usage du vélo, en complément des transports publics et comme alternative à la voiture dans l’un des territoires les plus motorisés de Suisse. Le district compte 630 véhicules pour 1000 habitants, contre 534 voitures pour 1000 habitants à l’échelle cantonale vaudoise (chiffres 2016).

Le rapport relève que le potentiel des déplacements en vélo est encore loin d’être exploité dans la région. En zone urbaine, un tiers des trajets en voiture est inférieur à 3 kilomètres, ce qui correspond à environ 15 minutes à vélo (vitesse moyenne de 15 km/h). La moitié de ces mêmes trajets correspondent à une distance de moins de 5 kilomètres, soit 20 minutes à vélo (chiffres OFS 2015). Au vu de la croissance des ventes de vélos à assistance électrique en Suisse, le report modal en faveur de la petite reine représente un potentiel considérable.

« Le vélo doit désormais être considéré comme moyen de déplacement compétitif et rapide qui répond aux besoins des usagers, devenant par là même le troisième pilier du système de transport de personnes. Son image exclusivement associée aux loisirs est désormais dépassée », souligne Pierre Graber, responsable de la mobilité à l’Exécutif du Conseil régional. A l’heure actuelle, un habitant sur deux possède un vélo et une personne sur trois circule au quotidien en vélo sur les routes en Suisse.

Le rapport identifie un objectif de 315 km de réseau cyclable régional, dont seulement 12% sont aménagés aujourd’hui. Dans cinq ans, la réalisation des mesures du projet d’agglomération du Grand Genève permettra d’atteindre 28% d’aménagement du réseau.

Davantage de sécurité et de bien-être

Les habitants de la région pourront à terme bénéficier d’une infrastructure sécurisée et attractive pour les pendulaires (itinéraires directs), mais aussi adaptée à un usage multiple lié au tourisme et aux loisirs. La mesure vient également contribuer au bien-être de la population, grâce à l’activité physique et à l’amélioration de la qualité de l’air, mais aussi par l’accès aux espaces de vie de la région au fil des itinéraires cyclables.

Rôle des institutions

Le Conseil régional a établi avec les communes une planification régionale cohérente et ambitieuse qui n’existait pas jusqu’à présent. « Nous passons d’une situation préalable sans bases de travail ni agenda spécifique à une vision d’ensemble avec un réseau organisé par étapes ou itinéraires », relève Pierre Graber.

Pour les communes, l’intervention du Conseil régional a permis l’intégration du réseau cyclable dans les planifications supérieures, en tenant compte des planifications de l’Etat de Vaud et du Grand Genève, et donc de lever des cofinancements fédéraux. Enfin, le développement des parcours est une valeur ajoutée pour l’accès à certains cheminements et sites d’intérêt dans les villes et villages.


Promouvoir la mobilite
Offres combinées
Kit d'information mobilité
Avantages pour les habitants
Partenaires
Réorganisation des transports publics
Changement d'horaires
Informations pratiques
Réseau cyclable régional
Réseau de vélos en libre-service
Itinéraires découverte
Accompagnement et conseils
Guichet Mobile
Exemples de mesures
Exemples de projets

Retour à la home principale

Accès à l'intranet

S'inscrire à la newsletter

Contacter le conseil régional

S'inscrire à un événement

Communes membres